Les Suisses tournent le dos au nucléaire

Selon les résultats définitifs, les électeurs suisses ont décidé dimanche à 58,2% par référendum de tourner progressivement le dos au nucléaire et favoriser à sa place les énergies renouvelables.

«Pour tous les écologistes, qu’ils soient politisés ou non, c’est un jour historique dans le pays», a déclaré la députée des Verts, Adèle Thorens Goumaz.

«La Suisse va entrer dans le 21e siècle énergétique, ce sera un signal fort», a-t-elle dit. Tous les partis avaient apporté leur soutien à la nouvelle loi à l’exception du premier parti de Suisse, l’UDC (Union démocratique du centre), parti populiste anti-européen et anti-immigration. Le politologue Pascal Sciarini ne s’est pas montré surpris par le résultat. «C’est vraiment rare qu’un seul parti arrive à avoir une majorité», a-t-il dit à la RTS. Cette nouvelle loi est le résultat d’un long processus engagé après l’accident nucléaire de Fukushima au Japon, provoqué par un gigantesque tsunami en mars 2011. La loi vise à promouvoir les énergies renouvelables comme l’hydraulique, le solaire, la géothermie et la biomasse. «La majorité des votants a aujourd’hui scellé la sortie du nucléaire en Suisse», a déclaré le directeur général pour la Suisse de l’organisation de défense de l’environnement WWF, Thomas Vellacott, dans un communiqué.

Libération du 22 mai 2017

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×