Les Suisses tournent le dos au nucléaire

Selon les résultats définitifs, les électeurs suisses ont décidé dimanche à 58,2% par référendum de tourner progressivement le dos au nucléaire et favoriser à sa place les énergies renouvelables.

«Pour tous les écologistes, qu’ils soient politisés ou non, c’est un jour historique dans le pays», a déclaré la députée des Verts, Adèle Thorens Goumaz.

«La Suisse va entrer dans le 21e siècle énergétique, ce sera un signal fort», a-t-elle dit. Tous les partis avaient apporté leur soutien à la nouvelle loi à l’exception du premier parti de Suisse, l’UDC (Union démocratique du centre), parti populiste anti-européen et anti-immigration. Le politologue Pascal Sciarini ne s’est pas montré surpris par le résultat. «C’est vraiment rare qu’un seul parti arrive à avoir une majorité», a-t-il dit à la RTS. Cette nouvelle loi est le résultat d’un long processus engagé après l’accident nucléaire de Fukushima au Japon, provoqué par un gigantesque tsunami en mars 2011. La loi vise à promouvoir les énergies renouvelables comme l’hydraulique, le solaire, la géothermie et la biomasse. «La majorité des votants a aujourd’hui scellé la sortie du nucléaire en Suisse», a déclaré le directeur général pour la Suisse de l’organisation de défense de l’environnement WWF, Thomas Vellacott, dans un communiqué.

Libération du 22 mai 2017

 

Ajouter un commentaire