VELOTOPIA

Le film qui donne, devrait donner, envie de faire du vélo

 

                           Signez cette Pétition

 

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/creation-hortus-piste-cyclable/30898

 

En initiant cette pétition, partant de ma propre expérience, j'ai, avec satisfaction, rencontré beaucoup de personnes très intéressées par ce sujet, et certains ont eu la même démarche depuis plus de trente années. En vain. En une heure de rencontre au cours de la foire aux associations 2016, une trentaine de personnes ont signé pour adhérer à ce projet.

Les citoyens, les riverains des villages de Claret, Vacquières, Sauteyrargues, Lauret, Valflaunès, territoire du regretté canton de Claret, émettent le désir d'une construction d'une piste cyclable reliant leur village et de leur village à St Mathieu, ville centre, cela en passant par le Rond Point de Sauteyrargues, Garage Beguinot. Ce tronçon, irait le long de la RD17, avec notamment, à gauche de la route dans cette land, cette portion de terrain du cimetière de Valflaunès jusqu'à l'Agence du Département, près le Rond Point de St Mathieu de Tréviers.

Cette départementale, de plus en plus fréquentée, est un danger public autant pour les automobilistes eux-mêmes que pour les deux roues, spécifiquement pour les vélos, et impossible à emprunter à pieds. Il existe donc des territoires interdit aux piétons et cyclistes.

Pourtant, il y a des désirs des citoyens de se rendre à vélo au gros bourg pour faire ses achats, seul ou en famille, dans la semaine ou le week-end. Des clubs de cyclopédistes qui l'empruntent également, au péril de leur vie, de retraités, d'individus isolés, de familles, souhaiteraient avoir un tronçon de route tranquille, sécurisé, à l'abri d'être percuté par un chauffard trop pressé, et la majorité le sont.

Cette départementale est largement utilisée par des véhicules professionnels tels que les taxi-ambulances, venant du Gard, Lozère et même de l'Ardèche dans l'accompagnement auprès des nombreuses entreprises et centres hospitaliers du nord-est de Montpellier, depuis la recentralisation des services publics. Et ce sont les riverains qui subissent ces affluences. Les villageois désireux de faire leurs courses dans le gros bourg, le font avec leur véhicule pour faire ces quelques kilomètres, au moment où chacun cherche à amortir ses déplacements d'une manière ou d'une autre.

Depuis peu, ce tronçon de route profite d'un aménagement de sécurité avec un habillage de protection, qui favorisera la vitesse plutôt que de la ralentir. Pour être plus loin sanctionné par un radar. Aujourd'hui le flux routier est très, trop important sur cet axe, sur cette portion de route.

Nous invitons quiconque à se rendre à bicyclette de Valflaunès à St Mathieu, pour connaître le grand frisson par la peur d'être happé, aspiré, par la vitesse des automobilistes. Sans parler de la pollution générée par la fréquence constante des véhicules.

Il n'est pas donné à tout le monde de se déplacer en vtt par les bois sur des pistes inexistantes, seules empruntées par les chasseurs et … les sangliers. Même par les plus téméraires. Une piste cyclable séparé, aura pour avantages de sécuriser les cyclistes, d'inciter un plus grand nombre à le faire, de protéger leur santé en évitant les particules fines. Faire du vélo, seul-e ou en famille, dans la semaine et ou en week-end, est une activité recommandée par la politique de santé de tous les institutionnels ainsi que par les politiques. Par la COP 21 !!! La 22. Nous regrettons en outre que les transports en commun ne soient pas plus développés qu'avec un car le matin et un le soir, nos déplacements sont limités et ne correspondent pas vraiment aux horaires relatifs à nos occupations professionnels, de loisirs.

Comme il est utile la mise en place de « Rezo Pouce », cette bonne initiative fait toutefois perdurer la fuite en avant du tout automobile, dans laquelle, en revanche, les transports collectifs et les aménagements de pistes cyclables continuent d'être encore ignorés.

S'il est vrai que l’État a fait le choix, depuis plus de 60 ans, du tout automobile comme du tout nucléaire, les collectivités locales depuis les lois sur la décentralisation, ont la compétence de l'aménagement de leur territoire en le ménageant, en faisant de bons choix citoyens.

En effet, l'étude menée par l'Agglo du Grand Pic Saint Loup, « Mobilité en Grand Pic St Loup », répond totalement aux objectifs des habitants de nos villages auxquels nous adhérons totalement :

 

- assurer les déplacements de toutes les catégories de la population du territoire,

  • mettre en cohérence les différents modes de déplacements individuels et collectifs, optimiser le réseau de transports en commun, développer les modes de déplacements alternatifs moins polluants et consommateurs d’énergies, améliorer le confort et la continuité des cheminements piétons et cyclistes, hiérarchiser le réseau routier, intégrer les nouvelles technologies (mobilités connectées, applis Smartphone, etc.) dans l’organisation des déplacements."

 

Il n'y a plus qu'à.

Ajouter un commentaire