L'action de Lauret des Bois : Festival de Films documentaires relatif à l'environnement

Historique de l’action :

Dans ce territoire de l'Est de l'Hérault, à 25km de Montpellier, la tendance, comme partout en France, est à la transformation des espaces ruraux en péri urbains, des villages en cités dortoirs. Pourtant, les votes politiques en faveur des représentants écologistes sont très significatifs de l'attente des populations. L'association Lauret des Bois, qui existe depuis près de 15 ans, est connue de la population qui lui exprime le désir de voir se développer des projets liés à l'écologie.

En 2008, en collaboration avec l'association « Les Lauriers », nous avions projeté le film documentaire « Nos enfants nous accuserons ». En unique séance. Son succès nous a conforté. Le débat qui a suivi, sans intervenant « spécialiste », a été très riche.

Nous désirons plus que des discours, de belles images, c'est d'initier une prise de conscience des citoyens.

Notre territoire de vie, Hortus et Pic St Loup, est un espace idéal pour mettre en place des actions écologiques d'envergure, propre à initier une démarche vers une autonomie à défaut d'une autarcie, qui n'est pas l'enfermement sur soi. Le traitement de la plupart de nos déchets est possible, nos terres sont fertiles et destinées à l'agriculture méditerranéenne, pastoralisme, agriculture, une géographie propice au vent.

Des réalisations privées, relatives à l'écologie, se multiplient sur tout le territoire. C'est de bon augure pour le développement écologique et durable, pour tous.

Objectifs de l’action :

Informer par des films documentaires, se Former des expériences et réalisations dans d'autres territoires et Coopérer ainsi à la protection de la nature, celle des êtres humains. L'objectif est une plus grande prise de conscience des individus pour une plus grande liberté et de discernement dans les choix.

 

Date et localisation de l’action :

Vendredi 16 et Samedi 17 juin 2017 Projection de 3 films documentaires à Lauret dans 3 lieux différents, dans des jardins privés.

 

Programme prévisionnel de l’action :

  • Vendredi 16 juin, projection-débat de « Qu'est-ce qu'on attend » Ce film présente une petite commune de France, championne du monde des villes en transition, qui veut réduire au maximum son empreinte écologique, par une économie et une production locale.

  • Vendredi 16 juin, projection-débat de « Vino Véritas ». Ce film entend redonner le véritable goût du vin, par le bio, le bio-dynamique ou naturel, en supprimant, presque, totalement les produits phytosanitaires.

  • Vendredi 16 juin, projection-débat de « Les chèvres de ma mère ». Dans ce film, il s'agit de la transition entre deux générations, du goût de la transmission d'un savoir, de l'apprentissage d'un dur métier chevrier-fromager, en l'occurrence une chevrière prête à partir à la retraite, choisissant de transmettre son entreprise à une jeune femme.

 

Le samedi 17 juin projections des mêmes films mais sans débat. Dans les mêmes lieux.

 

Publics visés : Tous les publics, sans distinction aucune, mais pour le nombre de places limitées et l'empreinte carbone, il serait préférable que les spectateurs ne viennent pas de loin.

 

Nombre de personnes attendues : 300 personnes. Le nombre de places est limité à 50 places par jardin et par séance. Les places seront pré-réservées et payées à l'avance.

 

Partenaires sollicités ou associes a l’action :

Pour les projections-débats de vendredi soir, nous comptons inviter les réalisateurs des films documentaires. Cependant, afin de limiter l'impact des déplacements, et rester dans l'esprit de l'association, nous avons une préférence pour inviter des personnes, qualifiées, mais résidant dans notre environnement proche. Dans le département de l'Hérault, il existe des associations relatives à l'environnement, telles que Millefeuilles, ou l'une des plus connue, Les Écologistes de l'Euzières. Et d'autres en attente.

Pour accompagner et fortifier notre festival, nous envisageons de mettre en place des débats, dans l'après midi, autour de différents thèmes, par exemple sur la monnaie locale, le miel local, la garrigue, promenade-découverte de notre environnement...

 

Pour l’action ultérieure, il est prévu de réaliser un documentaire :

Nous sommes dans la réalisation d'un film documentaire, dont le contenu portera sur les réalisations relatives au développement durable, dans notre territoire.

Et ce film sera projeté l'année suivante.

 

Indiquer toute information complémentaire qui vous semble pertinente :

Notre projet se veut différent dans son organisation, son approche.

Nous souhaitons viser un public très localisé dans un périmètre précis : le territoire de l'ex-Canton de Claret ; Lauret, Valflaunès, Vacquières et Sauteyrargues avec près de 5000 habitants.

Comme une rivière se forme grâce à ses affluents, ce sont les projets de chaque territoire qui seront les ferments d'un véritable changement national. Nous ambitionnons l'idée que chaque territoire, chaque "pays", puisse agir pour entreprendre la transition vers un mode de vie plus sain. Consommer mieux ce n'est pas consommer moins, bien que, mais le produire différemment. Avec pragmatisme, des villes et des territoires ailleurs et en France, comme Barjac dans le Gard relaté dans le film « Nos enfants nous accuserons » ou Ungersheim (2200 habitants) en Alsace très bien conté dans le film "Qu'est-ce qu'on attend", ont initié avec succès cette belle démarche.

Dans notre territoire, il est possible de mutualiser ces actions, tels que la construction d'une éolienne, un jardin potager et bio pour fournir nos cantines scolaires.

Pour ce premier festival à Lauret, nous souhaitons rester modestes en projetant 3 films, suivi de débats dans 3 lieux privés, dans les jardins. Mais c'est aussi notre objectif pour le futur.

Local, rien que le local. Néanmoins, nous sommes conscient qu'il est nécessaire d'avoir des échanges avec « l'extérieur », de partager nos expériences et nos envies avec d'autres territoires dans ce grand pays qu'est le Pic St Loup-Hortus.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×